FOIRE AUX QUESTIONS

PSC1 ? SST ? Formations diplômantes ? Ça coûte cher ? Votre réponse est peut-être ici.

 LE SECOURISME


 

Pas de panique ! Le BNS est valable à vie, bien que remplacé par l’AFPS depuis 1991.

Renseignez-vous auprès de l’association qui a délivrée la formation afin d’obtenir une copie ou attestation de votre diplôme.

Tout comme le BNS, vous pouvez faire une démarche auprès de l’association formatrice afin d’obtenir une copie ou attestation de votre diplôme AFPS (ou PSC1).

L’AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) est remplacé depuis 2007 par équivalence par le PSC1 : Premier Secours Civique de niveau 1.

Il correspond à un certificat de compétences. C’est un diplôme d’Êtat.

Oui et non. En matière de secourisme, seul le Brevet Européen de Premiers Secours (l’European First Aid Certificat) est reconnu par la Croix Rouge, qui est la seule à le délivrer.

Ce n’est pas un diplôme d’État, il ne correspond pas au PCS1.

Chronologiquement parlant, ils se suivent, se remplacent et s’équivalent. La partie “connaissances théoriques” a été peu à peu remplacée par de la mise en situation des élèves et par un contrôle des acquis axés sur l’apprentissage de gestes et réactions adéquates.

Le Sauveteur Secouriste du Travail est comme son nom l’indique spécifique aux milieux professionnels, il est équivalent au PSC1 sans toutefois être identique puisqu’il intègre une partie “risques” spécifique à l’entreprise et surtout une mise à niveau obligatoire tous les 2 ans.
Pour les détenteurs du PSC1, ils doivent suivre un module complémentaire des risques spécifiques de l’entreprise de 4 heures pour se voir délivrer le SST.

En cas d’urgences, il est possible de composer gratuitement l’un des numéros d’urgence suivants:

– le 15 : SAMU, urgences médicales ;

– le 17 : intervention de police ;

– le 18 : lutte contre l’incendie (pompiers) ;

– le 112 : numéro des urgences sécuritaires, de secours aux personnes ou médical, accessible dans toute l’Union européenne ;

– le 114 : réception et orientation des personnes malentendantes vers les autres numéros d’urgence ;

– le 115 : urgence sociale (SAMU social) ;

 LES FORMATIONS


 

Oui, nous sommes là pour ça !

Vous pouvez remplir un formulaire de pré-inscription/renseignements, et nous vous proposerons les formations adéquates, en fonction des dates et du secteur qui vous conviennent.

Vous recevrez une proposition d’offre et de contact avec l’association agréée formatrice qui vous correspondra au mieux.

Pas une en particulier.

Toutes les associations formatrices au secourisme sont agréées, et suivent les recommandations de l’Observatoire National du Secourisme.

Cependant, nous serons là pour vous aiguiller selon vos disponibilités, secteur géographique et moyens financiers.

Bien entendu, en fonction de vos possibilités et besoins précisés dans le formulaire de contact professionnel, nous vous contacterons pour se rencontrer et organiser une session, dans vos locaux, qui corresponde à vos attentes.

 HELPCONNECT®


 

Nous avons pour objectif d’amener 100 % de nos concitoyens à se former au secourisme. Dans ce but, nous sommes ouverts à tout partenariat concourant à cet objectif et nous serions heureux d’entrer en contact avec votre association. Pour cela, il suffit simplement de nous contacter via le formulaire de contact de notre site.

Un peu des trois à la fois. HelpConnect est un site qui a pour vocation de diffuser et promouvoir la grande cause du secourisme citoyen.

La gestion du site et le développement des projets sont gérés par M. BENACHOUR qui compte plus de 30 ans d’activité dans le monde du secourisme.
Associatif car il a la vocation de rassembler plusieurs partenaires et associations afin d’avoir une action de terrain sur le territoire.

Et enfin, commercial, car en effet, nous proposons des offres de sensibilisation et de formations payantes.

Éveiller les consciences, diffuser et promouvoir les gestes de secours à victime pourra permettre de sauver plus de 50 % des personnes victimes d’accident.

Nous partons du principe simple et évident que si chaque citoyen connait ces gestes, nous améliorerons non seulement la prévention des accidents mais aussi augmenterons le taux de survie des victimes en cas d’accident durant l’attente des secours.

Non, pas directement.
Notre démarche consiste à promouvoir et diffuser. Pour diffuser l’information nécessaire à la survie d’une victime nous proposons d’allier les moyens numériques et l’expérience des associations de formation secourisme agréés partenaires.

Nos offres de sensibilisation permettent de diffuser les connaissances minimum nécessaires théoriques pour savoir quoi faire, comment et même anticiper des mesures en cas d’accident. Elles permettent en deux heures la mise en pratique des acquis que ce soit via les 4 ateliers en session publique ou en session privée.

 S’ENGAGER


 

Tout d’abord, il s’agit de définir votre ambition. Voulez-vous devenir sapeur-pompier et devenir professionnel, ou voulez-vous vous engager en tant que sapeur-pompier volontaire (en sachant que le panachage des deux est devenu possible: un pompier professionnel peut être pompier volontaire en dehors de son temps professionnel) ? La caserne du secteur de votre domicile saura vous renseigner. Vous pouvez également avoir plus d’informations sur le site de la Direction Départementale des Services d’Incendie et de Secours (DDSIS) de votre département.

En France, il existe deux types de secouristes : les secouristes professionnels membres d’une association agréée de secourisme (Protection Civile, Sapeurs-pompiers, Croix Rouge, etc) et les secouristes citoyens, simples particuliers désirant acquérir les bons gestes et réflexes en cas d’accident en attendant l’arrivée des secours publics.

Il n’existe pas de carrière dans le secourisme à proprement parler, simplement des professions diverses et variées, complémentaires les unes aux autres. Que cela soit pour une victime de noyade, d’accident routier, d’attentat ou d’agression, de nombreuses professions interviennent, aussi nécessaires les unes que les autres. En effet, pour assister et sauvegarder une vie, il est obligatoire d’avoir un sauveteur qui extrait la victime du danger, un ambulancier qui la transporte, un infirmier urgentiste et un médecin qui le soulagent et le soignent. La chaîne du secours va jusqu’au pharmacien, qui conseille et délivre les traitements curatifs.

Si vous n’avez pas effectué les formations de bases, nous vous conseillons de commencer par là !

Ces formations vous donneront les bons réflexes afin d’assurer la survie de vos proches en cas d’accident ou de malaise. Ces formations sont indispensables en attendant l’arrivée des secours publics, qui mettent en moyenne 13 minutes à intervenir sur place. Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez devenir membre d’une association de secouristes, ou vous engager en tant que sapeur-pompier professionnel ou volontaire.

Le meilleure prévention reste la sensibilisation: vous pouvez jouer un rôle, en diffusant autour de vos proches les offres de formation existantes, leur permettant à leur tour d’acquérir les “gestes qui sauvent”.

En savoir plus ?

Vous souhaitez aider au développement du projet ?

N’hésitez pas à nous contacter !

NOUS CONTACTER